Le roi invisible, Gani Jakupi

Publié le par bederom des lettres constellées

    A la découverte d'un grand, d'un très grand, peut-être le plus grand guitariste de jazz , Oscar Aleman. 
    
    Une Bd qui respire le jazz, qui chante la musique dans ses couleurs et son graphisme, une ode à un musicien d'exception dans l'entourage duquel les Duke Ellington, Joséphine Baker, Django Reinhardt ou Duke Ellington croisent les Van Dongen ou Cocteau. 
     
    Talent oublié par beaucoup, ce noir argentin anima les nuits parisiennes, puis sud américaines, de sa virtuosité à la guitare bien sûr, mais aussi de son légendaire sourire et sa bonne humeur communicatrice. 
     
     A coup de flash-backs ou d'histoires dans l'histoire, l'auteur nous livre une biographique vivante et rythmée, aux dialogues savoureux aux planches picturales.
(La case du "suicide du père" d'Oscar Aleman est, à elle seule, un véritable tableau). 
     
     A conseiller aux mélomanes comme aux autres, une aventure humaine à lire après avoir relu le "Méteor Slim" de Duchateau.

      Sensuel . 

    
                          Xavier

Le réserver

Publié dans Roman Graphique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article